Étui à brosse à dents en tissu

Nouveau produit

Pochette à brosse à dents

Vous n'avez pas le temps de rentrer chez vous, pendant votre pause-déjeuner, ou vous partez en voyage ou en déplacement professionnel, placer votre brosse à dents et votre dentifrice dans cette housse à brosse à dents et glissez-la dans votre sac à main ou votre trousse de toilette sans risque qu’elle ne mouille le reste de vos affaires.

Plus de détails

0.04 kg

Fiche technique

Longueur 23 cm x 8.5 cm

En savoir plus

Etui-brosse-dents-en-tissu-bleu-3-.jpg

Etui nomade, réutilisable, pour brosse à dents et dentifrice

Il existe depuis la plus haute antiquité diverses techniques pour se nettoyer les dents.

Des archéologues ont procédés à de nombreuses fouilles archéologiques et ont découvert partout dans le monde toutes sortes d'ustensiles destinés au nettoyage des dents : cure-dents en bois, en plume, en épine, en poil de porc-épic, bois fibreux, bois fibreux, bâtons à mâcher.

En 1498, serait apparue la première brosse à dents avec manche et poils en soie naturelle. Elle est fabriquée avec des poils de sanglier (poils suffisamment fins et rigides) piqués sur un manche en bois ou en ivoire.

Au XVIe siècle, la brosse à dents se répand en France : le bâtonnet surmonté de crins de sanglier est présenté à la cour de France par l'ambassadeur d'Espagne en 1570.

 A Beauvais, en France, l'entreprise La Brosse et Dupont, créée en 1846 devient, en 1892, la plus importante fabrique du pays. Le poil des brosses est fait de soies de blaireau, de chèvre, de sanglier ou de porc.

Pendant longtemps, pour se laver les dents, on se les frottait avec des végétaux ou on mâchouillait un bâton.

Cette mesure d'hygiène a pris son essor parce qu'au départ elle avait été rendue obligatoire pour les militaires.

Depuis, la brosse à dents n'a pas cessé d'évoluer. Les poils de sanglier ou de blaireau ont finalement laissé leur place dans les années 1930 aux poils de synthèse.

Il existe à présent des brosse à dents avec manche en bois et poils synthétique ou poils de sanglier en Allemagne.

Aujourd'hui, nous nous brossons toujours les dents, mais il y à un autre enjeu qui nous préoccupe, la pollution, les déchets, les emballages plastiques...

Nous sommes tous conscient qu'il y a un problème avec les emballages en plastique.

Et en général, nous mettons à l'abri notre brosse à dents dans un étui en plastique.

Sachant que le plastique s'émiette avec le temps et l’usure pour devenir des petits confettis de quelques millimètres de largeur, nommés microplastiques et qu'ils se décomposent en particules de plus en plus fines, jusqu'à ne plus devenir que des nano particules qui finissent par s'éparpiller dans la terre, dans les fleuves, les rivières et dans les océans, on ne peut que s'interroger sur la production de ces emballages et de leurs consommations et de leurs utilisations.

Et sachant que 91% du plastique produit n’est pas recyclé, que certains sont brûlé et du coup il pollue l'air que nous respirons, à cause du CO2 qu'ils dégagent et que d’autres sont enfouis sous terre et qu'ils mettront entre 100 et 1000 ans à se dégrader, et pollueront les eaux et les terres et du coup impactera notre santé, on ne peut que se rendre compte de l'état de la pollution plastique et de son impact sur nous et pour la nature.

Nous sommes tous fautifs, grand groupe industriel, politique et consommateurs.

C'est collectivement que l'on pourra ralentir les conséquences de la pollution plastique.

Les pouvoirs publics ont lancés les premières mesures, certains industriels commencent à travailler sur des produits sans plastique.

Les consommateurs achète autrement, c'est grâce à nous tous “consommateurs” que les choses commencent à bouger, alors continuons à faire entendre notre voix, par un mail, un courrier, un appel, à ces décideurs et à consommer autrement selon ses moyens et à sa manière.

Je contribue à ma petite échelle dans la pollution plastique en créant entre autre cet étui à brosse à dents en tissu.

De couleur rouge, orange, fushia, framboise.

De forme rectangulaire.

D'une hauteur de 23 cm et d'une longueur de 8.5 cm

Confectionner à partir de tissu en coton et du PUL pour leurs qualités absorbantes.

Solidement doublé pour accroître sa durabilité.

Cousu à la machine par mes soins.

Conseil d'entretien :
Lavage en machine à 40°C

Le tissu en coton, nécessite d'être repassé à moyenne ou haute température (150°C à 240°C)

Le tissu "PUL" ne se repasse pas.

Sèche rapidement